Publié le

Sexe et Caractère

ying-yang_00363148

Une ré-éducation sexuelle objective serait plus que nécessaire, en ces temps de disette intellectuelle, afin de rappeler certaines notions essentielles, scientifiques et philosophiques, volontairement oubliées par la désinformation ambiante.

Aujourd’hui en effet notre société hyper-sexualisée est incapable de comprendre la subtilité de l’attraction physique. Cet aveuglement est terrifiant car il entraine un sexisme inavoué et brutal. L’avènement du féminisme réactionnaire est symptomatique de cet état de fait. Il dissimule son ignorance et sa perte de repère en proclamant un « avant-gardisme » spectaculaire. Pourtant il aggrave la situation et participe à creuser un fossé entre les deux sexes.*

Entre temps, les enfants qui grandissent sous la coupe de cette idéologie libertaire conflictuelle, sont invités à s’intéresser au plus tôt à des questions de sexualité mal posées. Car le niveau de réflexion sur ce sujet ne dépasse pas celui d’un échange entre un macho et une féministe au cours d’une télé réalité. On leur vend de la journée de la jupe, de la conchita wurst et du porno à gogo. On leur parle de respect dans un monde outrancier et on clame leur liberté en les jetant dans le panier de la pulsion consumériste et de son intrinsèque frustration.

Ce monde vénère, par le biais de la starification et de la propagande, un seul et unique stéréotype d’hétérosexualité dévergondée. Il oublie, et stigmatise par la même occasion, l’étendue des autres combinaisons possibles entre deux personnes de sexes différents. Les seules alternatives présentées ne sont que des dérivés d’homo, bi ou trans sexualités. Ceux qui ne se reconnaissent pas dans ces archétypes idéalisés par le Capital, pour ainsi dire 99,9% des individus de cette planète, devront user tout au long de leur vie de millions d’artifices afin de dissimuler leurs singularités et se conformer autant que possible aux seuls modèles officiellement fonctionnels. Et quand bien même certains couples harmonieux parviendraient-ils un jour à se composer hors de cette standardisation, ils devront résister dans le temps aux regards inquisiteurs de cette société du paraitre qui se doit de cibler en permanence les brebis égarées pour les faire rentrer dans le rang.

Ajoutez à cela une conceptualisation du désir calquée sur la réussite sociale, et vous aurez la construction d’un processus artificiel, codifiant intégralement nos relations par le biais d’intérêts matériels et d’uniformisation esthétique. La recherche spontanée d’un équilibre biologique et la simple volonté de construire une famille soudée ne sauraient être intégrées à l’idéal sexuel carriériste et vénal du capitalisme.

Car cette quête n’engendre aucune une part de Marché.
Elle révèle au contraire la faille de cette propagande idéologique:
La preuve qu’au final, il en faut peu pour être heureux.

Jérémy M.

*Clouscard évoque un phénomène qui pourrait bien expliquer cette bêtise dans son ouvrage « Le capitalisme de la séduction », chapitre « Le sexisme mondain, la psyché et la lutte de classes. »

« Si vous vous refusez à tout critère réflexif, rationnel, vous autorisez la pire des confusions. À la limite, alors, vous vous exposez à cette interrogation: et si la néophallocratie… était mise en place par le féminisme? Si le dernier masque du monstre imitait le visage de sa victime? Si la phallocratie atteignait sa perfection par sa pseudo-dénonciation? Et si les militantes du MLF n’étaient que des manipulées de l’éternel pouvoir mâle? Permettez-moi d’exposer cette hypothèse… Recevez-la d’abord comme une amuserie culturelle, une énormité qui vous fera bien rire. Et puis… »

Voyez comment toutes les revendications du féminisme vont dans le sens du libertaire. Le corps (avant l’esprit), le droit au consommer puis jeter, moins de mariage, plus de divorce, l’avortement systématique etc…     N’est ce pas là tout ce dont le phallo ( du macho) a toujours rêvé?

_______

otto

« Sexe et Caractère » Otto Weininger

« En admettant que Hh représente ce qu’il y a de masculin et Fh ce qu’il y a de féminin dans un individu H quelconque, c’est-à-dire un « homme » au sens ordinaire, Ff ce qu’il y a de féminin et Hf ce qu’il y a de masculin, toujours entendu proportionnellement, mais dans une personne F, c’est à dire une « femme », au sens ordinaire, on aura à chaque fois en cas d’affinité parfaite, c’est à dire d’attraction sexuelle la plus forte:

(Ia) Hh + Hf = C(constante) = H = l’homme idéal

et par là même, bien sûr, parallèlement:

(Ib)  Fh + Ff = C2 = F = la femme idéale.

_______

« Métaphysique de l’amour sexuel », Arthur Schopenhauer
« Le Monde comme volonté et comme représentation » Cap IV

Toute sexualité est spécialisation. Cette spécialisation est plus nettement marquée et prononcée dans tel individu que dans tel autre; ainsi elle peut, pour chaque individu, se compléter ou se neutraliser à l’aide de tel individu de l’autre sexe plutôt que par tel autre. Chaque être humain a besoin de l’organisation individuelle opposée à la sienne pour la réalisation complète du type de l’humanité dans l’individu qui va naître, et à la constitution duquel tout ce travail doit aboutir. Les physiologistes savent que les sexualités masculines et féminines comportent d’innombrables degrés, à travers lesquels l’une peut descendre jusqu’à la repoussante gynanthropie et à l’hypospadias, l’autre s’élever jusqu’à la plus séduisante androgynie: de part et d’autre le parfait hermaphrodisme peut être atteint; c’est l’état des individus qui, tenant exactement le milieu entre les deux sexes, ne peuvent être rangés dans aucun et par suite sont impropres à la reproduction. Pour que cette neutralisation dont il s’agit des deux individus l’un par l’autre puisse s’opérer, il est nécessaire que le degré déterminé de sexualité masculine de l’un réponde exactement au degré déterminé de sexualité féminine de l’autre; ainsi leur deux natures spéciales pourront se faire équilibre. Aussi l’homme le plus homme cherchera la femme la plus femme, et inversement. Chaque individu cherche celui qui lui correspond en puissance sexuelle. L’instinct leur apprend dans quelle mesure le rapport convenable existe entre eux deux, et, en sus des autres considérations relatives, c’est là le principe des plus grandes passions. »

Publicités

.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s